JOUR 3

Les sommets sont encore dans les nuages (comme depuis le début, mais on est relativement épargné par la pluie). On décide donc de remonter la vallée plutôt que de grimper le munro comme c’était initialement prévu. A mi-vallée, le ciel se dégage alors c’est parti ! On grimpe à flanc de montagne, sans suivre de sentier, juste en se repérant en avance et cherchant les meilleurs passages. On prendra d’ailleurs tous des chemins différents avant de se retrouver pour le pique-nique un peu sous le sommet. J’ai adoré ces moments où l’on a tracé notre route, sans suivre aucun chemin, juste au feeling.
Pendant la pause pique-nique, j’en ai profité pour faire un panorama. Vous pouvez y jeter un oeil ici :
http://www.gigapan.com/gigapans/1ad856a … c027540d02
Puis on n’a pas pu s’empêcher de monter sur le névé pour se la jouer “alpinistes de l’extrême”…

Arrivés en haut de notre premier Munro, revoilà les nuages… puis la pluie qui ne nous quittera pas de l’après-midi. Grosse pluie qui mouille bien.
Durant une éclaircie, j’ai quand même eu le temps de dégainer…

A la descente vers le lac, je sens la douleur au genou qui revient… une fois notre point de campement en vue, je laisse les copains partir devant et je descend en prenant mon temps… et des photos, bien sûr !

Arrivés au lac, on s’installe, on sort le packraft et la canne à pêche. Super ballade en packraft sur le lac et une belle truite chopée au 3ème lancer seulement (pêche à la cuiller argentée).

On fait sécher les vêtements dans le double toit de la tente, mais les chaussures, même en plein vent, ne sécheront pas totalement.