Bilan matériel :
+ Sac à dos : j’avais quelques craintes après les douleurs constatées durant ma rando-test dans les Ardennes (voir compte rendu ici ), mais au final, je n’ai jamais senti aucune gêne. Cela confirme que ce sac me convient bien jusqu’à environ 14 kg mais qu’il ne faut pas trop aller au dela. Pour mes futures rando en solo, je compte bien viser les 12-13kg pour 1 semaine donc je ne me fais pas de souci. Je suis content de cet investissement. Le sac tient bien, est super confortable à porter, a des rangements où il faut et ne pèse presque rien. Bonne pioche en ce qui me concerne.

+ Bâtons de rando : on était tous content d’en avoir 2 chacun… pour les genoux ou pour prendre appui lors des traversées de torrents ou juste s’assurer quand on doit sauter de touffe d’herbe en touffe d’herbe. Chaudement recommandé.

+ Tente : je craignais un peu la cohabitation nocture à 4 mecs dans une tente, mais en fait ça allait très bien. Au pire, on n’hésitait pas à se mettre tête bêche pour gagner un peu plus de place. Et au final, c’est vachement plus convivial que d’avoir plusieurs tentes séparées (et c’est aussi plus rapide à monter / démonter tous les jours !).

+ Vêtements Merinos : gros gros plus pour la rando en groupe. Pas d’odeur particulière même quand on avait la flemme de se laver à la rivière. Ça a un peu gratté par moment, mais on oublie vite et ça sèche assez vite également. Bonne pioche aussi !
A noter que l’on avait tous 2 jeux de vêtements : 1 pour le jour et 1 pour la nuit ce qui fait que l’on dormait toujours dans des vêtements propres (et secs !).

+ Packraft : on n’en a pas fait beaucoup beaucoup, mais on a vraiment bien aimé. Ça me donne vraiment envie de m’en faire offrir un à l’occasion… pas forcément pour l’emmener en rando comme ça. Je vois 3 usages intéressants au Packraft : 
– En voyage itinérant où le packraft est le mode de transport de base.
– En voyage semi-sédentaire. Par exemple, on randonne 1 jour, on reste 2 jours près d’un lac puis on randonne 2 jours et on reste 2 jours près d’un autre lac…
– Dans le coffre de la voiture, toujours prêt à être sorti dès que l’on croise un lac ^^

+ Filtration (Platypus Gravityworks + Steripen) : système un peu lourd au total (500g) mais on n’a plus peur de rien. On prend de l’eau où on veut et on remplit nos 4-8 gourdes en quelques minutes sans efforts. L’eau est bonne et personne n’a été malade donc satisfait pour ma part.

+ Le réchaud + le gaz, c’est vraiment pratique évidemment, mais c’est aussi un élément qui dénature pas mal le côté “nature” de la rando. Je préférerais mille fois faire un feu voire utiliser un réchaud à bois. Niveau poids et authenticité, c’est tout benef’ je pense, mais ça demande de l’entrainement et il faut prévoir quoi manger au cas où on n’arrive pas à démarrer le feu…

+ Bouffe : On a à peu près tout testé : des lyos, les classiques pâtes, la purée arômatisée etc… Pour les pique-niques, on carburait souvent aux galettes de maïs agrémentées de fromage ou de paté. J’aime vraiment bien car cela fait des féculents, ça remplit le ventre et ça se conserve vachement mieux que du pain. On a aussi essayé les cacahuetes et les noix de cajou et c’est vraiment sympa également.
Je ne me souviens plus des références des lyos que nous avons testés… En gros, on a essayé différentes marques et différents types de nourriture.
Personnellement, je n’ai pas trop accroché aux lyos. Niveau goût, certains franchement pas bons et d’autres plutôt bien, mais c’est surtout le côté “c’est tout préparé à l’avance” qui me gêne.
Petit dej’ => pate a tartiner ovomaltine + galettes de mais = Duo gagnant ! Un petit thé chaud ou un café en poudre c’était bien également.

Bilan humain :
Mis à part le genou dans les longues descentes et temporairement un tendon dans les montées, pas de gros souci. On n’a pas été malade ni mal au bide ou autre.
Pas particulièrement mal au dos ou aux pieds ou ailleurs.
Un ongle de pied qui se fait un peu la malle et qui ne s’est pas encore vraiment remis depuis mais bon, c’est courant parait-il et ça se remettra doucement.

Bilan rando :
Pour info, je vous remet l’itinéraire : http://www.openrunner.com/index.php?id=3491210
Rando assez facile en terme de dénivelés, mais plus ardue en terme de confort de marche (pas souvent de chemin et pas mal de “sauts de cabris” au dessus des mares de boue). Les Munros sont parfois assez pentus pour la grimpette et la descente mais rien de dingue non plus. La météo peut changer très vite.
En terme de distances, une quinzaine de kilomètres par jour c’était très bien. On a bien profité et on a aussi pu prendre le temps de faire d’autres choses que de la marche (pêche, Packraft, faire un feu, photos etc…). On a pas mal improvisé par rapport au parcours initialement prévu est c’est un des plaisirs à randonner en Écosse : on se repère assez facilement alors on n’hésite pas à sortir du sentier pour tracer sa route.
Les paysages sont sauvages au possible, on n’a jamais croisé personne à part au bord du lac (5-6 personnes), au Bothy et lors de la rando d’An Teallach’. Niveau isolement, cette région est vraiment tip top.

Bilan général :
J’ai adoré ! Une bonne remise en jambe pour moi qui n’avait plus vraiment randonné depuis 8-9 ans. C’était également un super moment entre potes sans aucune embrouille. On a rapidement tous trouvé notre place dans le groupe et les choses se sont faites naturellement. Ça m’encourage à recommencer ce genre d’expérience même si cela doit amener à des compromis en terme d’itinéraire et d’organisation.
Maintenant, j’aimerais également faire une semaine de rando en solo, dans un endroit très sauvage également. Pourquoi pas en limitant les kilomètres, pour pouvoir privilégier un peu plus encore le côté “nature”, c’est à dire marcher hors des sentiers, faire son petit feu, pêcher etc… Mon genou me donne une bonne excuse pour limiter les randos à forts dénivelés, mais j’ai également l’impression que c’est ce que j’ai envie de faire de toutes façons, de moins bourriner et de plus profiter.
Pour l’instant a prochaine rando n’est pas encore prévue, mais je ne manquerai pas de passer par ici pour vous en parler et organiser tout ça.

Je suis bien sûr dispo pour toute question concernant cette rando en Écosse !