En préparant notre rando (imminente) de 7 jours en Ecosse, je suis parti un WE dans les Ardennes belges pour tester le matos, la bouffe, la distance de marche etc…
Le parcours était fortement inspiré d’une discussion du forum Randonner Léger mais je n’arrive pas à remettre la main dessus. Bref, voici le parcours : http://www.openrunner.com/?id=3479985

Je ne mets pas la liste de matos parce que vous sauteriez au plafond !! L’idée était de me (sur)charger pour “simuler” l’encombrement que l’on aura en Ecosse. Donc j’ai du trouver des astuces pour que mon sac pèse environ 14kg + 3Kg de matos photo.
Je suis parti avec des cartes imprimées sur internet visiblement bien datées ce qui m’a valu de me perdre une paire de fois !

Voici mes conclusions (les photos sont à la fin !!) :

Conditions de la rando :
20km par jour pendant 2 jours. +1000 / -1000 m de dénivelé cumulé. Temps nuageux mais pas de pluie. Températures douces, un peu de vent. 14kg sur le dos + 3kg sur le devant (sac photo).

Matériel emmené : le même que ce que l’on prévoit d’emmener sauf la tente qui était ma 3 places de plus de 3kg !!
Nourriture : basé sur les menus de Romain, j’ai pris 3000 Kcal / jour.

Bilan matériel :
+ Sac à dos : nickel. Supporte bien les coups et accrocs (passages dans les branches, contre les rochers etc…). N’était pas rempli à fond : restait pas mal de place même. J’ai apprécié le porte baton et l’accès à la gourde sans retirer le sac. Le sac photo tenait bien devant sur la sangle torsale et ne ballotait pas trop. Ce n’était pas gênant même pour voir où je marchais. Mes cartes étaient dans le sac photo pour un acces direct. Je valide ce système : ça marche du feu de dieu. Niveau confort, j’ai senti le poids sur les épaules et sur les hanches. J’ai joué plusieurs fois sur les retours de charge pour soulager l’un ou l’autre et au final ça va. C’est le genre de douleurs que j’avais avec mon gros sac Decathlon. Pas de transpi dans le dos, ce qui est super appréciable quand on retire le sac et qu’il y a un petit vent frais. Un peu de transpi devant, sous le sac photo…

+ Baton de rando : il m’a beaucoup servi… après une dizaine de km, j’ai ressenti une douleur dans le genou droit en descente. J’étais bien content de pouvoir m’appuyer dessus. Vu que mon genou a l’air faible, je pense même en prendre un deuxième pour notre rando Ecosse. Sinon, l’adaptateur pour appareil photo m’a servi pour stabiliser quelques prises de vues vidéo.

+ Duvet / matelas / tente : rien à redire… c’est éprouvé depuis longtemps. Par contre j’aime bien l’ajout du petit oreiller gonflable. C’est moins dur et plus confortable que le traditionnel “tas de vêtements”. Je le prendrai en Ecosse.

+ Fringues : Polaire / kway / pantalon kway / casquette / lunettes de soleil / bandeau / gants n’ont pas servi. Mon système de chaussettes (1 paire fine dessous et 1 grosse dessus) semble avoir bien fonctionné : pas d’ampoules “externes” à la fin de la rando notamment au talon ou à la pointe des orteils. Quelques échauffements sous le pied, mais je pense que c’est plus dû au poids total qu’à autre chose. A ma grande surprise, ça ne puait pas trop des pieds le soir (bon après 7 jours, je ne garantis rien !!). Caleçon de rando : plutôt bien. Pas d’échauffement à l’entre-jambe mais un début d’échauffement à l’entre-cul à la fin du deuxième jour. Par ailleurs il se roule un peu sur lui-même mais bon, rien de méchant. Pantalon-short resté en mode pantalon tout le WE. Aucune irritation ou frottement à déclarer au niveau du zip. T-shirt Merinos très bien : pas eu froid ou chaud. Sèche vite pendant les pauses et même si en rando je pouvais sentir ma transpi, à la fin de la rando, une fois le t-shirt sec, plus aucune odeur… c’est bluffant !
J’ai bien apprécié les “vêtements de nuit” que j’ai enfilé après une petite toilette. Dormir dans des fringues propres et douces, c’est vraiment top ! Grâce au Merinos, pas eu la mauvaise sensation de remettre des fringues sales le lendemain matin.

+ Hygiène : Prendre plus de PQ !! Essentiellement pour les mouchages. J’ai pas eu de rhume, mais il faisait un peu humide et j’ai du me moucher une paire de fois. Pour la journée, j’ai expérimenté le “mouchage soufflé sous pression” mais pour la nuit, il faut un truc pour se moucher dedans. Je recommande une quinzaine de feuilles par jour. Pour la toilette, j’ai essayé de me laver avec un coin de ma serviette et de m’essuyer avec le reste… c’est pas pratique du tout et assez aléatoire en terme de “qu’est-ce qui touche quoi…”. Je prendrai un gant de toilette en plus pour la rando : on peut s’en servir dans la tente si besoin et on peut le laver facilement. RAS pour le reste.

+ Bouffe : rien à redire niveau matos. Je me suis retrouvé con quand même avec ma purée… na sachant pas combien d’eau il fallait et puisque l’eau était dans la popote… donc j’ai versé l’eau dans le ziploc et mangé ma purée dedans. Au passage, ça m’a évité une vaisselle bien chiante ! Niveau filtration : nickel. J’ai utilisé 3L sur les 2 jours. Il m’en aurait sûrement fallu 1 de plus pour le deuxième soir. Aucun soucis pour récupérer de l’eau dans la rivière au Platypus. Je l’ai ensuite glissé derrière le filet dorsal de mon sac à dos et j’ai filtré tout ça tranquillement au bivouac. Steripen OK également. A un moment, je voulais stériliser le reste d’eau mais ça ne remplissait pas totalement la bouteille… alors j’ai transvasé dans la popote et j’ai stérilisé dans la popote.
Niveau nourriture, 3000 Kcal, c’est trop pour moi. Le premier midi je me suis forcé à tout manger (2 galettes + 50g fromage + 40g saucisson + 20g cacahuetes + compote) mais ensuite je n’ai rien grignoté de l’après midi et le soir, j’ai seulement mangé ma purée et 2-3 dates. Le lendemain, j’ai mangé à ma faim le midi et une galette me suffit. Je n’ai pas touché au saucisson non plus. En revanche, j’ai plus grignoté de dates et d’amandes en chemin pour compenser. Niveau flotte, 1L par journée de marche c’est bien assez pour moi (+ 1L ou plus au bivouac bien sûr). 
Je n’ai utilisé le réchaud que pour la purée et franchement, sur 2 jours, je pourrais très bien m’en passer, même par temps de pluie. En revanche, je pense que l’on appréciera bien les repas chauds en Ecosse.

+ Niveau photo, j’ai pris à peu près autant de photos avec les 3 objectifs que j’ai emmenés (11-16mm / 50mm / 55-250mm). A 2 ou 3 reprises j’aurais voulu avoir le 18-55mm mais ça reste rare donc je n’ai pas trop de mal à le laisser à la maison. J’ai pris 175 photos et 20 vidéos et n’ai pas eu besoin de changer de batterie ou de carte SD. Avec 2 batteries de rechange et 1 carte SD, on n’aura pas de soucis d’autonomie. Le mini trépied m’a pas mal servi pour quelques photos en longue pause et aussi pour des prises de vue vidéo.

Bilan humain :
On va faire une partie du corps à la fois, OK ?

+ Pieds : échauffements sous les pieds et une ou deux petites ampoules “internes” c’est à dire sous une bonne épaisseur de peau. Ça ne fait pas vraiment mal en comparaison de vraies ampoules mais on le sent quand même. J’ai libéré mes pieds à la moindre occasion et ils se remettent vite. Après la nuit, ils étaient quasi comme neufs ! Selon moi, ça provient surtout du poids transporté et pas de la configuration chaussure/chaussettes.

+ Genoux : comme dit plus haut, j’ai eu mal au genou droit dans les descentes. Je n’avais jamais eu ça avant, mais ça a l’air d’être à l’intérieur donc le genre de trucs à ne pas prendre à la légère. Je vais faire du vélo pour me muscler un peu en douceur (plus de jogging par contre) et j’emmènerai 2 batons rien que pour moi ! La douleur était largement supportable, mais tu sens que c’est pas le truc sur lequel il faut trop forcer.

+ Entre-jambes : RAS (je dis ça parce que d’habitude, c’est échauffements et chair à vif à gogo !)

+ Hanches : douleurs externes dûes à la pression du sac à dos au niveau des os. Là aussi, c’est le poids du sac qui fait ça.

+ Dos : rien senti pendant la rando mais le soir, une fois le sac retiré, ça tirait quand même pas mal !! Plus rien le lendemain après une bonne nuit ! Le deuxième jour après la rando je n’avais pas mal en revanche. Faut croire que le corps reprend ses marques.

+ Epaules : douleurs externes comme pour les hanches, au niveau des os. Un peu mal aux muscles trapeze également.

+ Visage : RAS. Les lèvres commencent à gercer un peu mais c’est tout. Par contre les cheveux étaient bien crades après seulement 2 jours de rando !!

Bilan rando :
Pas mal de plat, quelques montées/descentes et quelques bonnes montées et bonnes descentes niveaux alpines mais moins longues. 
J’ai suivi des chemins 90% du temps et quelques passages étaient “hors sentier”.
Beaucoup de soucis d’orientation : je me suis basé sur des cartes topographiques qui visiblement sont bien datées : des chemins n’existaient plus et d’autres étaient créés… je me suis perdu 5-6 fois environ je pense et j’ai dû sortir les cartes une bonne centaine de fois facilement !!
Les arrêts photo m’ont coûté 3 min en moyenne et j’ai fait une 40aine d’arrêts soit en gros 2h de “pauses photo”…

Le premier jour, j’avais 16km de prévu, mais je me suis bien paumé alors j’ai dû atteindre les 20km de marche. Je suis parti à 11h et je suis arrivé au bivouac à 20h soit 9h au total.
Le deuxième jour, j’ai fait 20km également, suis parti à 9h30 et suis arrivé à 17h30 soit 8h au total.
En retirant les fois où je me suis perdu + les pauses photo, on arrive aux alentours de 3km/h de moyenne pauses et repas compris. Pour info, je ne marche pas très vite, mais je fais peu de pauses… Un peu comme un mulet ou un chameau en somme !

Niveau forme, les deux jours j’étais au top sur les 10 premiers kilomètres puis OK de 10 à 15 (c’est à dire motivé, bon rythme mais douleurs de sac à dos qui apparaissent) puis de 15 à 20 au bout du rouleau (mal aux pieds, un peu partout, plus de jus). Faut dire que mes 2 journées finissaient par une montée… pas très malin.

Niveau satisfaction personnelle, c’était top : des très beaux paysages, pas toujours extra au niveau de la rivière, mais au top du top sur les hauteurs et dans les forêts de sapin ! Je recommande chaudement d’autant que les villages sont très mignons avec des visites et attractions qui vont bien (château de Bouillon, petit train touristique, descente en canoë de la Semois etc…).

Bilan général :
Bon, disons-le tout de suite, j’en ai chié. Alors oui il y a le truc du genou, mais c’est pas le plus chiant je trouve. Je pense que 20km c’est trop. Je m’explique : sur les longues journées que l’on aura à notre disposition (plus de 16h de jour…) on ne marchera pas tout le temps. Je pense malgré tout que l’on restera dans des horaires “français” à savoir que l’on décollera vers 9h pour une arrivée souhaitée vers 17-18h. Les 20km par jour c’est largement jouable en terme de temps, mais avec le poids de nos sacs à dos, ça ne sera pas très marrant et le moral risque de se dégrader jour après jour. N’oublions pas qu’il peut aussi pleuvoir, que le vent peut être fort, que l’itinéraire soit plus costaud que celui de mon week-end test (si on se fait toutes les crêtes, ce sera 2x plus de dénivelé que ma rando dans les Ardennes… bien sûr si on fatigue, on peut aussi zapper des crêtes et des sommets).
Bref, au vu de tout cela et aussi parce que je pense que ce sera plus sympa d’avoir le temps de pêcher, packrafter, faire un feu de bois etc… je préfèrerais que l’on table sur 15-16km journaliers. Si on se sent au taquet, on pourra toujours rajouter de la marche à la fin. C’est aussi ça qui est cool quand on campe où on veut… on peut raccourcir ou rallonger les étapes en fonction de notre forme ou de la météo.

Et maintenant, les photos !