Select Page

Yellowstone // day 3

30-10-2016

Dernier jour à Yellowstone, encore sous le signe de la pluie. Encore des animaux: des oies, des elks, et un troupeau de bisons qui s’étale sur une plaine à n’en plus finir (c’est que du coup c’est dur de tout bien prendre en photo !). On finit notre visite de Yellowstone par les bassins qu’on n’avait pas encore vus (notamment le Grand Prismatic), et un dernier tour à la station de rangers pour poser plein de questions: la mini baroudeuse a décidé de devenir ranger (si elle le devient un jour ce sera rigolo de relire ces lignes) et elle veut savoir comment on fait ! En attendant une dernière fois la prestation du Old Faithful, on tape la discute. La gentille ranger à qui on parle nous explique ainsi sa frustration de voir le parc se dégrader chaque année en raison du changement climatique, elle qui connait la région comme sa poche puisqu’elle y est née, de voir la population de picas disparaître à vitesse grand V. On se sent effectivement privilégié d’avoir pu découvrir un endroit comme l’ouest américain où toutes les merveilles que nous voyons sont le fruit du long labeur de la nature et des éléments, où tout est en équilibre métastable (pensez aux arches) et pourrait être détruit en quelques années. Bon j’arrête sinon vous allez devoir sortir les mouchoirs.

Yellowstone c’est grand, très grand, on a conscience de ne pas en avoir vu la grande majorité. Ca change tout le temps, notre expérience d’automne aura été très différente de notre expérience de fin de printemps la dernière fois. Pourtant, je trouve que dans les conditions qu’on a connues cette fois, je ne suis pas trop frustrée de n’avoir pas pu randonner, car on était quasi seul sur tous les bassins les plus touristiques. J’imagine que les ballades hors des sentiers battus sont plus que bienvenues lors des pointes de fréquentation l’été. Cela dit, ce n’est que relatif, je suis évidemment frustrée de ne pas avoir pu voir plus de ce parc, et j’aimerais prévoir d’y venir notamment en plein hiver, quand tout est recouvert de neige et que la faune descend dans les bassins de geysers pour leur chaleur. Ca doit être fabuleux à voir !

  • Yellowstone – aaaaaahhhhh. Aujourd’hui d’était le Grand Prismatic et les bassins de geysers à l’ouest qu’on n’avait pas encore vus. On est toujours resté sur les chemins balisés, largement accessibles à tous, avec aménagements pour handicapés – d’où le niveau de baroudage 1.
  • Le soir, on prend un peu d’avance sur la longue route pénible qui nous attendra le lendemain, et on dort à Hailey, au Wood River Inn. Hailey est apparemment une bourgade assez chic proche d’un resort de ski, mais pas neige pour nous. L’hotêl est extra, grand, propre, chambres neuves, piscine pour baroudeurs inclue et petit déj copieux le matin (sauf la machine à pancakes automatique qu’on n’a pas réussi à faire fonctionner…)